Julie décrite par Edgar

Les citations qu’elle a en poche :

« ll faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d'autrui. » - Montaigne

« Le meilleur qu'on puisse ramener de voyages, c'est soi-même, sain et sauf. » - Proverbe persan

« Ce qui importe, ce n'est pas le voyage, c'est celui avec lequel on voyage. » J.-L. Gendry

lemi-1.jpg

Julie porte un intérêt particulier au voyage. Initiée dès son plus jeune âge avec un périple sac à dos de plusieurs mois à 2 ans, un voyage à vélo de 200km pour rejoindre le Tessin avec son père et son frère à 12 ans et de nombreux voyages sur quatre continents, elle aime découvrir d’autres horizons, d’autres cultures ou s’extasier devant de magnifiques paysages.

Scientifique tout en étant littéraire cette passionnée de photographie du début du 20ème siècle et de cinéma indépendant est la référence pour les bons plans culturels et organisationnels. Active et dynamique, Julie perçoit le rêve sous l’angle de sa réalisation et soulève de nombreuses barrières, notamment celles des principes sociaux, avec une aisance déconcertante. C’est elle qui a amorcé la réalisation de ce voyage.

 

Etudes : Diplomée en Biologie de l’Université de Genève, spécialisation en Neurosciences

Sports : course de montagne, marathon, triathlon longue distance "in progress"

Avant le départ/au retour : Collaboratrice scientifique à l’Office fédéral de la santé publique/Formation postgrade de spécialiste en génétique médicale FAMH

Ses expériences à vélo : le Tessin à vélo (1992), Tour du lac de Constance en tandem (2011), Lausanne-Florence en tandem (2012)

Elle a au compteur : 3000 km

Précédents voyages : Japon, Chine, Laos, Thaïlande, Indonésie, Russie, Canada, USA, Mexique, Cuba, Egypte, Maroc, ainsi que de nombreux pays européens. 

Langues : français, anglais, italien, allemand et bientôt espagnol

Elle attend avec impatience : pédaler des kilomètres, voyager léger, le Japon, la Scandinavie et surtout tous les regards émerveillés qui nous verront passer

Ce qu’elle appréhende le plus : les nuits à la belle étoile, les petites bêtes (15cm à 3µm), le soin dans l’urgence

 

Elle s’émerveille….particulièrement face à une vue plongeante sur le Léman, à l'arrivée au sommet d'un col et devant une photographie de Saul Leiter.