Bilan par pays

 Voilà notre bilan pays par pays ! Forcément subjectif, très cyclo et selon notre itinéraire parcouru.

Pays

Infos

Les plus VS les moins

France

France 1

Etat des routes: bonnes avec piste cyclables par endroit, sur les routes nationales circulation difficile mais sur les routes départementales, circulation facile. Globalement, large choix de routes.

Type de profil: n'attendez globalement pas de plat hormis le long des rivières

Coûts: standard européen, camping sauvage facile

Dangers: aucun

 

Les plus:

- les rencontres: très souvent intéressés par notre voyage, gentilesse pure (on a souvent reçu des pic-nics pour la route) et sans oublier les nombreux encouragements sur la route

- la sécurité des routes: les automobilistes respectent les cyclistes et prennent une bonne marge pour dépasser, très agréable. Véritable pays du vélo!     

Les moins                                                          

- aucuns

Espagne

Espagne

Etat des routes: bonnes avec parfois des pistes cyclables étonnantes comme celle pour entrer dans Madrid (voie royale! :-)). Il est parfois possible d'emprunter des portions d'autoroute ou semi-autoroutes (conseillé par la police d'ailleurs, les cyclistes locaux s'y engagent facilement, on déconseille toutefois...).

Type de profil: dans le pays basque, véritable casse-patte,

Coûts: standard européen, camping sauvage ultra facile

Dangers: aucun

Communication: on a communiqué le plus souvent avec nos quelques mots d'espagnol

Les plus:  

- la sécurité sur les routes! Excellente prévention que respectent aisément les automobilistes.

- les nombreux encouragements dans les cols.

- les relais routiers où l'on peut manger avec un super rapport qualité/prix.  

Les moins:

- cher nous ne sommes plus à l'époque des pesetas...

 

Pérou

Perou

Etat des routes: on a malheureusement pas pu expérimenter les routes de l'Altiplano mais pour ce qui est de la Panaméricaine Sur : super! Cela se gâte dans les villes où de nombreux nids de poule sont sur le côté de la route et cela devient alors plus difficile d'éviter tout ce qui vient en face : personnes, charettes, chiens, chèvres et...motos qui roulent en sens inverse droit en face de nous! :-) Surtout lors de la traversée d'Ica.

Type de profil: pour nous il aura été plutôt plat...

Coûts: faibles

Dangers: on reste en Amérique du Sud et le Pérou est un pays pauvre. Avec la lenteur du vélo on est parfois plus vulnérable. Ne pas perdre son bon sens! On a eu la chance de vivre à Arequipa pendant 1 semaine chez des expats qui nous ont confirmer certaines règles déjà en vigueur...: ne pas exposer ses valeurs, en tant que femmes ne pas se ballader seule, éviter des sorties nocturnes, ne pas prendre de taxi sans avoir informer quelqu'un du numéro de license du chauffeur (on peut aussi simplement demander à un policier (un vrai...) dans iinterpeler un), si vous prenez un bus ne pas trainer dans les gares et soyez dans les premiers à sortir pour réceptionner vos sacoches. Oui il y a des vols au Pérou comme partout, des détournements de bus (certains ont des GPS), des viols...Celui qui ne vit pas ça dira qu'il n'y a pas de risque, nous ne l'avons heureusement pas vécu mais ne nions pas que cela existe.

Communication: avec nos quelques mots d'espagnol

Visa: 60 jours à l'entrée dans le pays

 Les plus:    

- la gentillesse et l'hospitalité

- la reconnaissance et le respect en tant que cyclos

- la sécurité sur la route et cela MÊME sur la Panaméricaine! Il y a une belle piste d'arrêt d'urgence à droite. Mieux qu'une piste cyclable! On déconseille vivement de tenter de rouler sur la route ;-) enfin on y aurait même pas pensé.

Les moins:

- la monotonie de cetains tronçons désertiques.

- peu de cyclos rencontrés

- les chiens! Au moins 1 fois/jour on se fait courser. Le dazzer est efficace!

- climat très (trop) sec en novembre

- l'insécurité...on a beau se dire que le Pérou est sûr ce serait se voiler la face que de ne pas la mentionner tout de même. Armez-vous de bon sens et soyez vigilent sans tomber dans la parano.

Nouvelle-Zélande

Nouvelle zelande

Etat des routes: bonnes mais souvent sans accotement. cela peut devenir tendu lorsqu'il y a beaucoup de circulation. Peu de routes à choix, peu de routes tout court, pas d'autoroutes.

Type de profil: on est sur une île donc sans surprise ça côte!

Coûts: la Nouvelle-Zélande est chère (comme en Suisse). Le camping sauvage est faisable.

Dangers: le trafic. Gros camions très lourds roulant à 100km/h et ne pouvant vous évitez...prévoir donc un bon rétro pour vous mettre dans le bas côté à temps !

Communication: anglais

Visa: 3 mois à l'entrée dans le pays

Les plus:

- la diversité impressionnante des paysages à couper le souffle et de la faune. Vous vous demandiez coment était le Paradis ? Vous y êtes !! ;-)

- les rencontres cyclos! Les îles étant petites on se croisent et recroisent facilement.

- le wifi gratuit dans les bibliothèques et dans certains supermarchés.

- les étals de fruits en bord de route.

- contacts fréquents avec les locaux

Les moins:

- le trafic ! En tant que suisses nous sommes habitués à ce que les voitures passent très près (< 1m) mais on a pu constater que ce ce n'est pas pareil partout. Donc prudence, oui les routes sont dangereuses sur l'île du nord ou tout du moins ne vous attendez pas à des distances de sécurité de 1,50 m.

- les "sandflies": rouler en long! Présentes surtout sur la côte ouest de l'île du sud mais on en avait déjà rencontrées à Waihi sur l'île du nord.

- le coût de la vie

- la dithyrambe marketing : tout est "scenic"....et payant!

- malheureusement les réquents contacts se résument souvent en quelques "awsome!" et "what a big machine" et passent leur chemin aussi vite qu'ils sont arrivés.

Thaïlande

Thailande

On ne peut pas en dire grand chose car on y a passé que 4 jours

Etat des routes: ou plutôt de la route ue nous avons emprutée...bonne.

Type de profil: plat

Coûts: faible.

Dangers: trafic important en direction de la frontière cambodgienne (dépassement par la gauche...). Optez pour un bon rétro. Les moustiques (malaria/dengue).

Communiction: anglais

Visa: à l'arrivée, gratuit

Les plus:

- un nombre incalculable de pouces levés à notre passage

- aucune remarque machiste concernant le tandem :-)

Les moins:

- trafic avec certains bus qui passent vraiment très très près et à une vitesse folle.

Cambodge

Cambodge

Etat des routes: peu de routes à disposition. Celles que nous avions choisies étaient bien asphaltée avec un bon accotement. On le partage d'ailleurs avec boeufs, charettes, enfants en vélo.

Type de profil: plat

Coûts: très faibles

Dangers: la déshydratation, coups de chaleur et les moustiques (malaria/dengue)

Communication: souvent par des gestes et quelques mots d'anglais

Visa: à la frontière de Poipet, environ 20 dollars, facile, 30 jours

Les plus

- on voit la vie se dérouler sous nos yeux surtout au lever de soleil

- pays peu ou pas encore "occidentalisé"

- le magnifique site d'Angkor

- routes safes et en bon état

- le défilé d'écoliers allant à l'école en vélo

- les "hello, hello" criés lors de notre passage

Les moins:

- la poussière ! Les locaux portent des masques et nous aussi ;-)

- la chaleur : 32° à 7h du matin. Roulez en long.

- l'hygiène ou son manque : tourista à répèt.

- les nombreux brûlis dès la nuit tombée qui asphyxient les villes et ses habitants.

Vietnam

Vietnam

Etat des routes: contrasté. Parfois routes superbement asphaltées et d'autres fois l'état est déplorable. Nombreux rayons cassés et crevaisons.

Type de profil: dichotomique c'est à dire plat ou montagneux.

Coûts: faibles

Dangers: aucun

Communication: anglais et français parfois

Visa: attention, ne se fait pas à la frontière terrestre. Nous l'avions fait à l'ambassade du Vietnam à Phnom Penh pour 80 dollars

Les plus:

- les paysages

- pas cher

- les pouces levés   

- l'éveil des villes : il y a tout une vie le matin au lever du jour à ne pas manquer (des sessions tai-chi improvisées dans les parcs etc).

- les multiples gargotes : tu veux du local, tu l'as dans la main!

- très facile de trouver où se loger avec de nombreux panneaux "Nha nghi" (mini-hôtels ou rest-houses)

- les voies "2-roues" dans les grandes villes et le trafic fluide.

Les moins:

- les ARNAQUES touristiques aux visages pâles. On a des prix à deux vitesses.

- la pollution

- les brûlis

- les camions mais surtout les bus qui n'hésiteront pas à te rouler dessus si tu ne te jettes pas dans le bas côté lorsqu'ils klaxonnent.

- le tourisme de masse

ON NE RECOMMANDE PAS LE VIETNAM POUR VOYAGER EN VéLO. A moins de vraiment sortir des sentiers battus, le Vietnam n'est définitvement plus le paradis du vélo.

Chine

Chine

Etat des routes: alternant entre déplorable avec d'immenses trous et très bien asphaltée. 

Type de profil: la Chine est grande...sur notre parcours beaucoup de bosses mais rien d'insurmontables (pour cela il y a l'Himalaya)

Coûts: faibles

Dangers: pollution (t'as du bol si contrairement aux chinois tu restes pas longtemps)

Communication : on est dans le non verbal qui est lui aussi différent. Une application type "translator" peut parfois être utile. On a trouvé qu'au final on a plus à y perdre qu'à y gagner.

Visa: faire en avance. Nous l'avions obtenu à Sydney en 4 jours pour 80 dollars australiens. Visa de 60 jours.

Les plus:    

- une identité culturelle très forte

- dépaysement total

- pas cher

- l'hospitalité

- la nourriture variée, fraîche et saine.

- la lenteur du vélo est très adéquate avec la vie rurale paisible

- la curiosité des gens

Les moins:

- la POLLUTION

- l'état de certaines routes

- la "perte de face" : on vous laisse tester en demandant votre route ;-)

Japon

Japon

Etat des routes: excellente. Pas de piste cyclable, on roule sur le trottoir. Beuacoup de trafic.

Type de profil: on est sur des îles donc s'attendre à un profil varié... De belles côtes!

Coûts: contrairement aux idées reçues le coût d'un voyage en vélo au Japon est limité. La nourriture y est relativement bon marché (moitié prix qu'en Suisse). on mangeait tous les midis au restaurant (<10 CHF pour deux). Hébergement très cher mais on a opté pour du camping sauvage urbain!

DangersVouloir y rester ! Sinon vraiment aucun. Tu peux laisser toutes tes valeurs 1  jour sans suveillance, elles y seront toujours!

Communication: anglais et quelques mots de japonais

Visa: gratuit à l'entrée dans le pays

Les plus 

- l'identité culturelle forte

- le camping urbain

- les onsens : le must après une bonne journée de vélo et pas cher compter 300 yen en moyenne.

- les paysages

- la candeur des japonais

- la PROPRETé

- la nourriture extrêmement variée avec des goûts inconnus au bataillon.

- distributeurs de boissons partout mais vraiment partout.

- shops style "7 eleven" très très fréquents.

- il est possible de rouler sur le trottoir. Nous on préfère la route avec notre gros tandem mais cela peut être pratique avec des enfants ;-)

- les exclamations en voyant notre tandem.

Les moins:

- le trafic : beaucoup, beaucoup de voitures.

- les FEUX : on a appelé ça le "stop and go" des villes. En gros c'est un feux rouge chaque 200m....

Finlande

Finlande

Etat des routes: bonnes. de nombreuses pistes cyclables et on y roule. Pas d'autoroute. D'Helsinki, la route en direction du Nord est très chargée

Type de profil: contre toute attente, la région des lacs n'est pas plate!

Coûts: en venant d'Asie tout paraît cher!

Dangers: aucun mis à part la lassitude...

Communication: anglais

Les plus:  

- les grands espaces  

- le jour sans fin!

Les moins:

- les grands espaces

- malheureusement une grande partie des gens croisés étaient soit alcooliques, soit dépressifs.  

- contact plutôt difficile avec les locaux qui sont peu loquaces

Suède

Suede

Etat des routes: bonnes. Pistes cyclables pour sortir des centres. Parfois on se retrouve subitement sur des routes à grande circulation...

Type de profil: dans le sud, globalement plutôt plat

Coûts: cher

Dangers: aucun

Communication: anglais

Les plus:    

- les charmantes petites villes du sud

- enthousiasme et intérêt des gens rencontrés sur la route

Les moins:

- le coût de la vi

 Danemark

Danemark

Etat des routes: bonnes. Piste cyclables pratiquement omniprésentes.

Type de profil: plat

Coûts: un peu moins cher que la Suède

Dangers: aucun

Communication: anglais

Les plus:   

- sensation que les gens ont une bonne qualité de vie 

Les moins:

- le vent

 Allemagne

Allemagne

Etat des routes: bonnes. Pistes cyclables parfois un peu difficilement praticables

Type de profil: plutôt plat

Coûts: peu cher hormis les campings

Dangers: aucun

Communication: allemand

 Les plus 

- l'efficacité du service allemand (notamment pour les réparations du vélo...)  

- les charmantes villes

Les moins:

- le premier cyclo devait être allemand. Il y a des cyclos partout et plus personne ne se salue. Tu n'as plus d'intérêt aux yeux de la population

     
     
Commentaires (2)

1. Arlenevak 22/07/2017

Absolutely NEW update of SEO/SMM software "XRumer 16.0 + XEvil":
captchas regignizing of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another subtypes of captchas,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM programms: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other software.

Interested? You can find a lot of impessive videos about XEvil in YouTube.
See you later!


XRumer20170721

2. DorothyMoG 19/07/2017

Absolutely NEW update of SEO/SMM software "XRumer 16.0 + XEvil":
captchas solution of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another size-types of captcha,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM programms: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other software.

Interested? You can find a lot of introducing videos about XEvil in YouTube.
See you later!


XRumer20170718

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau